La vérité, tu la sais, c’est que les végans ne savent pas manger

Le végétarisme et le véganisme sont souvent présentés comme des modes alimentaires plus intéressants pour la santé que l’omnivorisme. En soi, ça semble plutôt juste. De plus en plus d’études légitimes ont permis de confirmer qu’une alimentation non carnée entraîne la plupart du temps une réduction des risques de cancers, de maladies cardiaques et permet d’augmenter la longévité.

Les végétariens (même si les produits laitiers qu’ils consomment apparaissent aussi mauvais pour la santé) et les végans pourraient donc vivre mieux et plus longtemps. Sauf que ce n’est pas juste en supprimant les produits d’origine animale que l’on devient en bonne santé.

Je tiens à préciser que je suis vegan afin de ne pas être perçu comme un omnivore qui souhaiterait démonter le véganisme. Il ne s’agit ici que de mon point de vue. Désolé pour le titre un peu accrocheur, il ne s’agit bien sûr pas de la majorité des végans mais d’une minorité. Enjoy !

What the fuck in my plate ?

Récemment, j’ai été au salon VeggieWorld à Lyon. Autrement dit LE salon traitant du véganisme en France. Avant d’y aller, je ne savais absolument pas à quels stands je pouvais m’attendre et c’était donc d’autant plus intéressant. Je voulais surtout découvrir les stands consacrés à l’alimentation, pour voir ce qui peut être proposé aux personnes intéressées de près ou de loin par le véganisme. Qui dit vegan dit mode de vie mais dit avant tout alimentation. C’est logique mais ce n’est pas moi qui le dit, c’est dans la présentation de l’évènement.


Après les exposants et les visiteurs, le 3è ingrédient c’est les restaurants. Pour être honnête, je me doutais que je n’allais pas tomber sur des restos proposant de la cuisine gastronomique moléculaire avec des produits bio, trop compliqué à mettre en place (et ne rapportant pas assez d’argent), surtout pour une première à Lyon. Ou peut-être également que la demande ne s’intéresse pas à ça.


Pour manger le midi, il n’y avait que 2 stands. Kebabs ou paninis. Ouaip d’accord. En soi, je comprends complètement le fait de proposer de la foodporn vegan et je trouve ça génial que l’on puisse démontrer qu’il existe des alternatives végans à chaque plat appétissant à base de viande, de poissons ou autres ! Le véganisme est trop souvent jugé triste, fade et monotone. Mais quand même.

Je trouve ça carrément dommage de ne pas proposer un plat qui soit nutritif et qui ne soit pas fait à base d’aliments transformés sortant tout droit de l’usine. Tellement dommage de ne pas proposer une alternative avec des aliments frais et entiers…

J’ai quand même pris le kebab pour goûter, et pour être honnête je l’ai trouvé horrible. Mais c’est mon avis, et ce n’est pas ça qui compte. Proposer 2 recettes à base de junk food, c’est très réducteur. Le véganisme ne se limite vraiment mais vraiment pas à ça. Bien sûr ça aurait été impossible d’implanter un restau avec entrée, plat chaud et dessert. Bien sûr c’était un salon vegan et non une foire gastronomique. Mais quand même. Une alternative de sandwich vegan à base de produits non transformés, de légumes sains, de houmous, de graines germées ou autres aurait été faisable et presque nécessaire.

Exemple de sandwich vegan nutritif trouvé sur le blog Serial-cooker.com

Je ne sais pas s’il y avait beaucoup de visiteurs omnivores, mais je me demande comment ils imaginent les repas d’un vegan après ça. Il y avait aussi d’autres stands avec des simili carnés, vendant des saucisses ou des nuggets végans. Idem, je trouve que c’est une bonne chose, car cela peut aider les personnes qui démarrent à retrouver la texture ou le goût plus ou moins prononcé de la viande. C’est même aussi super pour les personnes déjà végans qui veulent faire des repas originaux ou qui veulent casser la routine. J’en consomme aussi occasionnellement.

Ce que je veux dire, c’est que ces aliments sont la plupart du temps beaucoup moins nutritifs, et de les proposer de manière aussi forte dans un salon n’est peut-être pas la meilleure manière de faire découvrir le véganisme. De plus, quelqu’un qui s’alimenterait réellement comme ça à tous les repas s’exposerait sûrement à plusieurs carences.

Bon évidemment, il y avait quand même quelques stands alimentaires intéressants, mais ça n’était pas la majorité. Je me doute qu’un salon n’est pas forcément représentatif de l’alimentation quotidienne de la majorité des végans, mais il y a quand même forcément une part de vraie. C’est la grande histoire de l’offre et la demande. J’ai travaillé deux mois dans un magasin bio qui proposait de la junk food vegan et j’ai pu voir quelques clients qui n’achetaient que ça. Pizzas végans, nuggets végans, etc etc…

B12MAN

Je ne veux pas donner de conseils ou blâmer quiconque, l’alimentation est un choix personnel que je ne juge pas. Je pars de plus du principe ou le véganisme, peu importe par quelle manière il a été choisi permet de supprimer la souffrance et la mort d’êtres sensibles, et c’est respectable.

Je me dis qu’un vegan qui mange n’importe quoi a quand même réalisé cette démarche consistant à éviter de mettre de la mort dans son assiette, et cet acte reste très noble. Tant qu’il sait ce qu’il fait et qu’il ne met pas sa santé en péril, ce choix lui appartient et il n’a pas à être jugé.

Cependant, je me dis que de se nourrir avec une alimentation vegan saine et équilibrée, en consommant de la junk food occasionnellement renverra peut-être une image plus positive puisque cela permettra d’être en meilleure santé et donnera peut-être un meilleur exemple. Cela amènera probablement plus de personnes à réfléchir à leur alimentation et à réduire voire supprimer leur consommation de produits d’origine animale.

Le problème, ce n’est pas en soi la junk food vegan. La junk food omnivore c’est pareil (et sûrement pire). C’est la junk food en elle-même (et la plupart des plats transformés), pauvres en nutriments, qui apportera beaucoup moins d’énergie et de bénéfices que la consommation d’aliments frais, non transformés, et si possible d’origine biologique. Manger vegan ne donne pas de super-pouvoirs.

A l’instar du sport et d’un mode vie naturel, l’alimentation a vraiment une place capitale dans le maintien de la santé. De plus en plus d’études tendent à dire qu’une alimentation saine permet de prévenir de nombreuses maladies. Hippocrate, qui était végétarien, le disait déjà il y a plus de 2000 ans : « Que ton aliment soit ta seule médecine » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *