Lorsque l’on est sportif et que l’on adopte un régime végétalien, cela demande une bonne dose motivation. En effet, on peut parfois être confronté aux doutes, à l’incertitude ou aux critiques. Pour ne pas se démotiver, il peut être bénéfique de prendre exemple sur un athlète vegan inspirant pour se rappeler que véganisme et performances sportives ne sont pas incompatibles. Dans cet article, je te propose de démultiplier ta dose de motivation en t’inspirant de ces 5 sportifs de haut niveau adeptes du véganisme.

1. Les sœurs Williams

Venus Williams, joueuse de tennis professionnelle, ancienne N°1 mondiale et détentrice de 49 titres en simple, a décidé de devenir vegan en 2011. Elle a fait ce choix après avoir appris qu’elle souffrait d’une maladie auto-immune appelée syndrome de Gougerot-Sjögren. Selon elle, l’alimentation végétale l’aide à se sentir mieux vis-à-vis de sa pathologie. De plus, cela ne compromet en rien ses performances sportives. Comme elle le dit elle-même, manger vegan c’est « donner à son corps le meilleur carburant possible ».

Sa petite sœur Serena lui a emboité le pas peu de temps après… et elle cumule aujourd’hui pas moins de 73 titres en simple !

2. Patrick Baboumian

Si tu es un adepte des sports de force, nul doute que Patrick Baboumian va t’inspirer. D’abord végétarien, puis devenu végétalien en 2011, Patrick fait partie de ces sportifs qui considèrent qu’il n’y a pas besoin de manger du steak pour être fort. La preuve ? En ne consommant que des aliments d’origine végétale, il a réussit à transporter 550 kg sur une distance de 10 mètres. Cet exploit n’est ni plus ni moins que le record du monde !

Depuis plusieurs années, il participe à des événements publics, des films et des documentaires, comme dans The Game Changers, pour promouvoir le sport en mode vegan. Son motto (qui peut aussi devenir le tien) : « Vegan Power !!! »

Mon analyse du documentaire The Game Changers

3. Scott Jurek

Son nom ne te dit peut-être rien, et pourtant Scott Jurek est ce que les Américains appellent un superathlete. Outre-Atlantique, c’est LA légende vivante des courses ultra longues distances. Triple vainqueur du Spartathlon (245 km), deux fois vainqueur du Badwater Ultramarathon (217 km) et multiple vainqueur sur de nombreux autres ultra-trails, Scott est aussi connu pour avoir parcouru les 3 520 km du Sentier des Appalaches en seulement 46 jours – soit une moyenne d’environ 80 km par jour.

Ce sportif hors norme considère que son alimentation 100 % vegan l’aide à avoir plus d’endurance et à récupérer plus rapidement.

Un peu de lecture ? Découvre le quotidien d’un coureur d’élite vegan avec Eat & Run (Manger pour gagner), le premier livre de Scott Jurek.

4. Brendan Brazier

Toujours dans les sportifs vegan d’endurance, tu pourras sans nul doute trouver motivation et inspiration dans le parcours de Brendan Brazier. Ce Canadien est un ancien triathlète spécialisé dans les Ironmans et les ultra-marathons. Il est aussi très engagé dans la promotion du véganisme pour les sportifs et pour la performance. Il encourage les sportifs de tous horizons à s’orienter vers une alimentation végétale saine et responsable.

5. Frank Medrano

Si tu es un adepte de la musculation à poids de corps, tu connais certainement Frank Medrano. Cet américain, expert en callisthénie et street workout est l’un de ces nombreux sportifs qui nous prouvent qu’il est possible de développer sa masse musculaire tout en étant végétalien.

Frank est passé à un régime vegan pour être plus performant, se sentir mieux à l’entraînement et récupérer plus rapidement. Ce n’est qu’un peu plus tard qu’il s’est rendu compte que ce mode d’alimentation était également plus en accord avec ses valeurs de non violence et de respect de la vie animale.

Musculation vegan
Musculé et vegan : Frank Medrano prouve que c’est possible

Bonus : Surya Bonaly

Surya Bonaly n’est pas vegan à proprement parler (elle est végétarienne). Mais je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette grande dame du sport français. Non seulement elle a remporté 5 fois les Championnats d’Europe de patinage artistique, mais c’est aussi une farouche militante de la cause animale.

Elle est également la toute première patineuse de l’histoire, hommes et femmes confondus, à effectuer un salto arrière jambes tendues sur la glace avec réception sur une jambe (ce saut porte d’ailleurs son nom). Bien que cette figure soit interdite en compétition, elle la réalisera malgré tout aux Jeux Olympiques de 1998 devant un public ébahi par son audace. Comme quoi, pas besoin de manger de la viande pour patiner comme une lionne !

Que tu pratiques plutôt les sports de force ou ceux d’endurance, j’espère que tu auras trouvé dans ces 5 sportifs vegan une bonne source d’inspiration 😉

N’oublie pas : entraîne-toi avec le coeur, mange avec le coeur ! Pour bien commencer la nutrition sportive vegan comme ces 5 athlètes inspirants, démarre ta formation vidéo gratuite en cliquant ici.