Mon défi – Un an de musculation en étant vegan – Partie 5/7

On arrive doucement vers la fin de l’aventure, et les habitudes commencent à bien se mettre en place. Cela fait 8 mois maintenant que je n’ai pas mangé de viande, de poisson, d’œufs, de produits laitiers ainsi que tous les autres dérivés d’origine animale. 8 mois que je regarde quelles modifications impliquent ce changement d’alimentation.

Je rappelle que mon but n’est pas de rebasculer vers une alimentation omnivore au bout d’un an, le titre est simplement le nom donné à mon aventure consistant à tenter d’augmenter ma masse musculaire et mes performances physiques durant un an suite à mon changement d’alimentation.

L’assiette

Dans l’assiette, je peux maintenant dire que j’ai une routine de base qui reste stable, je suis plutôt en train d’améliorer ce qui tourne autour des repas du midi et du soir. En fait, ce qui me bloque pour l’instant, c’est le budget.

C’est frustrant car je sais à force de me renseigner ce qui est bénéfique pour le corps mais je n’ai pas les moyens financiers de pouvoir m’alimenter comme je le souhaiterai. Cependant, je sais que dès que j’aurai plus de budgets, mes objectifs seront plus facilement atteignables.


C’est surtout au niveau des protéines végétales que je peux améliorer la qualité, car j’utilise actuellement Myprotein, autrement dit la marque n°1 au niveau… du prix. Quand j’aurai la possibilité, je me tournerai vers des marques proposant des produits de bien meilleure qualité, et si possible biologiques. Je ferai aussi en sorte de manger au maximum bio, car l’apport en vitamines, minéraux et autres nutriments est bien supérieure (avec les pesticides et fongicides en moins).

Le treening

Dans l’entraînement, j’ai vraiment de bonnes sensations. J’ai pris l’habitude maintenant de manger une collation légère avant l’entraînement, le plus souvent 1 ou 2 fruits (bananes, dattes), avec éventuellement 1 ou 2 pancakes, selon le temps qui s’est écoulé depuis le dernier repas. Ça m’aide vraiment à garder une énergie constante et diffuse durant l’entraînement, à tenir les charges sans avoir de baisses d’énergie brutale.


Durant ces deux derniers mois, je suis resté sur des charges moyennes, avec des séries variant entre 8 et 12 répétitions. Je ne vais pas donner le détail car je suis resté sur les mêmes exercices que les deux mois précédents mais j’ai quand même fait en sorte d’ajouter des exercices d’isolation, pour cibler particulièrement les biceps et les épaules.

J’ai également incorporé plus de gainage et j’ai aussi ajouté une routine matinale quasi systématique avec des automassages, des étirements, du travail de mobilité et quelques minutes de handstand (poirier) afin de m’améliorer.

Les perfs et les photos

Tests physiques :

Dans la colonne « performance actuelle », les performances marquées en vert sont des améliorations par rapport à la performance précédente (voir test physiques précédents),celles en rouge sont des diminutions, et celles qui restent en noir sont des stagnations. 

Tests cardio

Tests force

Tests exercices à poids du corps


On peut voir que c’est assez mitigé au niveau des performances, j’ai progressé sur le poids de corps et j’ai régressé sur le cardio. Je l’assume car j’ai laissé de côté un peu le cardio. En effet, à l’heure actuelle mon objectif principal n’est pas de m’améliorer en cardio mais sur les exercices de poids de corps et en force.

Vis-à-vis des exercices de force, concernant le développé couché et le squat, j’ai dû changer la manière de me tester, ne plus faire de 1RM (charge maximale déployée sur une répétition). La personne chez qui je me testais a pas mal d’indisponibilités, et je ne veux pas changer ma logique consistant à faire tous les tests sur une semaine.

J’ai donc préféré passer sur un maximum de répétitions avec la barre chargée à 100% du poids de mon corps au développé couché (donc 74 kg pour l’instant), et 120% concernant le squat (88 kg pour l’instant). De cette manière, je peux le faire directement chez moi, sans avoir besoin d’un gros rack pour me parer (une personne ou les sécurités de mon rack perso suffisent).

Poids

Photos


 

J’ai encore perdu un peu de poids, et je pense que c’est dû au fait que je ne mange pas de manière assez quantitative mais surtout qualitative. Le fait de pouvoir manger bio aide à prendre du poids, car les aliments sont plus chargés en nutriments et sont mieux assimilés par l’organisme. Je vais quand même voir ce qu’il se passe si j’augmente encore un peu plus les apports, avec des fruits à divers moments de la journée et pourquoi pas des jus de légumes.

Concernant les photos, je suis satisfait du résultat. Je sais qu’on peut toujours mieux faire, mais je me dis aussi que c’est quand même encore récent. De plus, j’insiste encore dessus car je suis convaincu que c’est très lié, mais je n’ai pas pour l’instant la qualité alimentaire que j’aimerai avoir. Le plus important est que continue à progresser de manière générale, ce qui est très encourageant !!

Le mental et les anecdotes

Le mental est constamment évolutif depuis 8 mois, et évolutif dans le bon sens. Je sais pourquoi je fais ce que je fais, je sais pourquoi j’ai changé d’alimentation, je sais quel est le moteur de ces modifications. Peu importe si je réussis ou si j’échoue, si j’atteins les performances que je me suis fixé, j’ai découvert de nouvelles facettes de moi-même et ces révélations ne peuvent me ramener en arrière.

J’ose assumer complètement la symbiose solide que j’ai créé avec la nature. La découverte de mes émotions profondes est à l’opposé des standards véhiculés par la société, et ça ne me pose plus aucun problème. Je ne peux plus faire semblant, je n’irai plus jamais à l’encontre de mes valeurs. Je ne me détournerai plus jamais de la compassion. La vie est courte et c’est bien trop important pour moi.


J’ai le sentiment d’avoir pris un recul immense sur les normes, et je comprends à quel point les clichés doivent rester encrés pour que le système économique continue de tourner. Je comprends maintenant pourquoi il existe encore des publicités ou l’on fait danser des animaux, je comprends pourquoi on nous fait croire que l’esclave moderne est heureux de sa condition.

Mon mental se forge progressivement, avec mes expériences passées et mes prises de conscience. J’ai d’ailleurs fait l’expérience de manger pendant un mois dans le silence; la vidéo qui résume ce défi est disponible en cliquant ici.

Pour aider un maximum de personnes à se lancer, j’ai décidé de mettre en place des programmes de musculation adaptés aux végétariens / végétaliens.

Le but est d’apporter une aide concrète à ceux qui ont des difficultés à atteindre leurs objectifs (prise de muscle / perte de masse grasse / performances) à l’aide d’un programme complet adapté au profil, aux contraintes et au matériel de chacun. J’ai également intégré au programme un guide de rééquilibrage alimentaire avec des tests à faire sur deux semaines et des conseils nutritionnels personnalisés.

J’ai pris le temps pour concentrer mes connaissances afin de créer un programme complet et adapté à l’association musculation / alimentation végétale. Si tu veux en savoir plus, tu peux cliquer sur l’image du programme ou directement sur ce lien pour plus de renseignements. Je te donne rdv dans deux mois, ou l’on arrivera au dernier compte-rendu avant les tests de fin !