La dernière fois, nous avons commencé à voir pourquoi de plus en plus de sportifs deviennent vegan. Après avoir exploré les raisons les plus évidentes, nous allons entrer un peu plus dans les détails.

Tous les nutriments se retrouvent dans une nutrition vegan

L’alimentation végétale est dévalorisée à tort car l’ensemble des nutriments (protéines, calcium, fer, oméga 3, zinchormis la vitamine B12 qui est un cas particulier) y sont présents. C’est la raison la plus simple pour laquelle un athlète strictement vegan ne manque de rien.

Toutes les protéines, qu’elles soient d’origine animales ou végétales, sont constituées d’acides aminés. Et c’est très important de comprendre qu’il n’y a aucune différence entre un acide aminé d’origine animal ou végétal. Un acide aminé de lysine, qu’il provienne d’un steak ou d’un haricot rouge, est un acide aminé de lysine. Et on peut l’appliquer pour l’ensemble des nutriments : les briques qui composent les aliments proviennent toutes de la même entreprise, l’entreprise mère nature.

C’est la proportion des composants, la digestibilité et l’assimilation des aliments qui peuvent varier, mais la structure des composants n’est pas différente. Il est vrai que certains composants sont présents en plus faible quantité (ex : les céréales ont tendance à être plus pauvres en lysine et les légumineuses en acides aminés soufrés), mais on ne peut pas s’arrêter là-dessus car l’assimilation réelle d’une protéine et plus généralement d’un nutriment est influencée par la qualité générale de l’alimentation.

Tia Blanco, surfeuse vegan

Si un athlète vegan cherche à optimiser ses assiettes (aliments entiers, si possible d’origine biologique et limiter au maximum la consommation d’aliments transformés), il augmente considérablement la métabolisation des nutriments qu’il ingère. Ce qui le place sur le même pied d’égalité qu’un athlète omnivore. Il sera même potentiellement avantagé sur certains points…

Les avantages à être sportif et vegan

L’alimentation vegan, étant composée de plus de végétaux, est majoritairement moins riche en graisses saturées et moins acidifiante. Ce qui entraîne logiquement un meilleur transport de l’oxygène au sein du corps et un vieillissement cellulaire moins rapide qu’avec une alimentation omnivore. Et c’est un avantage non négligeable au niveau sportif dans le développement de l’endurance et dans la récupération après l’effort.

Frank Medrano, athlète street workout vegan

De plus, une nutrition vegan va permettre de faciliter la perte de masse grasse, en partie parce que l’index glycémique générale de l’alimentation et la densité calorique sont moins élevés. C’est encore un point intéressant pour les athlètes de haut niveau étant donné que les performances dépendent directement de leur poids, de leur rapport poids / puissance.

Jon Venus, bodybuilder vegan

Enfin, si on pouvait en citer un dernier (il y en a beaucoup d’autres), on pourrait parler de la plus grande présence de micronutriments dans l’alimentation (vitamines, minéraux, oligo- éléments…). Encore pas assez pris au sérieux, les micronutriments sont pourtant essentiels à la performance sportive car ils jouent un rôle majeur dans les réactions chimiques du corps et dans la métabolisation énergétique.

Pas beaucoup d’athlètes vegan ?

Même s’il existe de plus en plus d’athlètes vegan, ils sont encore une minorité en comparaison aux sportifs omnivores. Les clichés restent bien présents quant à l’impossibilité d’être sportif et vegan et il n’est pas forcément facile de passer au-dessus de cette barrière mentale.

La manière la plus efficace de dépasser cette barrière mentale est de rester ouvert d’esprit, de s’informer (souvent à l’étranger car nous avons pas mal de retard en France) et de faire sa propre expérience. Les athlètes sont des modèles pour beaucoup de personnes. Et comme expliqué dans l’article précédent, si ces derniers font le choix de ne plus consommer des produits d’origine animale, ce n’est pas un hasard, il s’agit d’une décision qui n’a pas été prise à la légère.

Les athlètes qui sont vegan et qui ont des performances équivalentes ou supérieures aux athlètes omnivores sont à suivre de près, ce sont eux qui vont faire évoluer les mentalités ! Pour aller plus loin, tu peux télécharger maintenant le guide gratuit de démarrage pour la nutrition sportive végétarienne / vegan et la musculation en cliquant ici. Entraîne toi avec le cœur, mange avec le cœur.