Les super aliments du sportif végétarien / vegan : les graines germées

Les graines germées commencent à être assez connu auprès du grand public, et c’est véritablement une bonne chose. Ayant un très grand intérêt nutritionnel, elles représentent au mieux l’alimentation vivante (une alimentation 100% naturelle). Pourtant…Même si leur notoriété grandit, les graines germées sont encore trop peu consommées alors qu’elles sont un atout majeur pour le sportif, surtout le sportif végétarien / vegan !

Sportif vegétarien / vegan : pourquoi consommer des graines germées ?

La valeur nutritionnelle

Il y a deux raisons principales permettant d’expliquer pourquoi les graines germées sont autant à privilégier ; la première étant leur valeur nutritionnelle très élevée. Et ceci provient de leurs caractéristiques particulières, du fait justement de leur germination.

En effet, la germination active tout simplement la vie au sein même de la graine (la graine étant le germe de la plante) grâce à l’humidité. La pousse (la nouvelle croissance de la plante) se nourrit de la graine afin de proliférer et ceci engendre une abondance de nutriments dans la graine pour lui permettre de grandir.


Les graines germées font partie des aliments dit « biogéniques », c’est-à-dire des aliments qui donnent et génèrent la vie (vidéo à venir sur la chaîne Youtube TreeningLife concernant les différences notables entre la consommation daliments vivants et d’aliments morts sur la santé et la performance sportive.)

La germination représente le stade de vie de la plante dans lequel cette dernière est la plus chargée en nutriments (enzymes, vitamines, minéraux, oligo-éléments, …) ainsi qu’en chlorophylle, et c’est pour cela que les graines germées sont considérées comme de véritables « bombes nutritionnelles ». Par exemple, la vitamine C présente dans la graine germée du blé pourrait augmenter jusqu’à 600% par rapport à son équivalent « adulte », la vitamine A de 300%, etc… !

Leur facilité d’assimilation

Outre leur grande richesse nutritionnelle, elles sont également facilement assimilables par l’organisme. Dans l’alimentation, on ne prend pas assez en compte la digestibilité d’un aliment ; on se contente trop souvent de regarder uniquement la teneur en macronutriments (protéines, glucides, lipides). Pourtant la digestibilité / l’assimilation vont énormément jouer sur la quantité réelle de macronutriments absorbées par l’organisme…

Et là-dessus les graines germées possèdent un double avantage : elles sont facilement assimilables car la germination produit une sorte de « pré-digestion ». Les protéines, glucides et lipides contenus dans la graine vont être hydrolysés en leur composant de base (par exemple, les protéines vont passer sous la forme d’acides aminés), ce qui leur permet d’être utilisés bien plus rapidement par l’organisme.

De plus, on l’a vu précédemment, elles sont riches en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments…) et ces derniers jouent un rôle capital dans l’assimilation des macronutriments présents dans l’alimentation, c’est donc un véritable cercle vertueux qui se met en place !

Ce qui fait de la graine germée un choix pertinent pour un sportif végétarien / vegan souhaitant augmenter ses performances, accélérer sa récupération après l’effort, renforcer son système immunitaire, etc… Un aliment au gain net élevé !

Les avantages sont si multiples qu’il est difficile de tous les nommer et ces bénéfices multiples constituent la raison pour laquelle les graines germées ne devraient pas être consommées de manière aussi occasionnelle. Ayant pris conscience de cela, je vais personnellement bien augmenter leur consommation quotidienne.

Que peut-on faire germer ?

On croit à tort que la germination se résume aux graines trouvables dans les magasins bio (luzerne, fenugrec, roquette…) mais il est possible de faire germer beaucoup plus d’aliments ! Certaines légumineuses bien connues comme les pois chiches, les haricots mungo ou les lentilles peuvent être germées, de même que certaines céréales / pseudos céréales (ex : quinoa, sarrasin…). Plus de détails en cliquant ici.

Pour faire germer ses graines, il faut déjà passer par la première phase : la phase de trempage. Il suffit de mettre l’équivalent d’une cuillère à café de graines dans un germoir, de le remplir d’eau et de le laisser ainsi une nuit environ.


Ensuite, il faut vider cette eau grâce au filtre du germoir, puis remplir à nouveau le germoir et filtrer encore une fois afin de débarrasser les graines germées des potentielles bactéries et des inhibiteurs de digestion.

Puis on laisse le germoir ainsi (donc sans eau mais en laissant les graines humides) et on renouvelle la dernière opération de lavage / filtrage durant quelques jours (généralement 2 à 4 jours) le temps que la pousse ait suffisamment grandi.

Ensuite, au bout de 3 à 5 jours, c’est consommable ! Les graines germées peuvent se conserver environ une semaine au frigo et s’accommodent parfaitement avec des salades, des légumes et même des burgers, etc… Voici un exemple de germoir trouvable dans le commerce, disponible en cliquant ici. Pas besoin d’en acheter un en ligne, les germoirs se trouvent facilement en magasin bio (et il est même possible de les confectionner soi-même).

Encore trop mis à l’écart, la graine germée devrait véritablement trouver sa place dans une alimentation saine et nutritive. Sa concentration extrême en nutriments fait d’elles un aliment de choix dans le cadre d’une nutrition sportive végétarienne / vegan !

Si tu souhaites démarrer maintenant la nutrition sportive végétarienne / vegan et la musculation, n’oublie pas de télécharger mon guide gratuit en cliquant ici. Entraîne-toi avec le cœur, mange avec le cœur.