Les super aliments du sportif végétarien vegan – La poudre de baobab

Le baobab est un arbre sacré en Afrique. Son culte provient entre autres de sa forme atypique et de ses nombreuses vertus thérapeutiques. La valeur nutritionnelle de la pulpe séchée de son fruit est impressionnante, ce qui en fait un choix judicieux dans le cadre d’une alimentation sportive végétarienne / vegan.

Du calcium, pour une contraction musculaire de qualité

Il arrive parfois dans la nature que la plante ressemble en quelque sorte à ce qu’elle procure sur le corps humain. Le baobab est un arbre incroyable, quasi mystique, et ceci sur tous les plans. D’abord visuellement, il peut atteindre 20m de haut mais c’est surtout par la grosseur de son tronc qu’il se distingue, pouvant atteindre 30 mètres de circonférence (soit presque 10m de diamètre !). Ce qui en fait un arbre très imposant, bien « tanké ».


Et justement, la pulpe de baobab est riche en calcium, qui va avoir un rôle prédominant pour quiconque souhaite acquérir de la masse musculaire et de la puissance. En plus d’avoir un rôle capital dans le maintien d’une densité osseuse normale (en diminuant les risques de fractures), le calcium va tout simplement permettre à la contraction musculaire de se faire, et de se faire avec une grande qualité.

Un taux normal de calcium va aussi permettre de diminuer les risques de crampes musculaires, ce qui n’est pas négligeable pour permettre de garder un volume d’entraînement élevé.

De la vitamine C et des antioxydants, pour la forme et la force

Ensuite, le baobab peut vivre jusqu’à 2000 ans, ce qui le place parmi les arbres terrestres ayant la plus grande espérance de vie. Son tronc immense regorge d’une quantité colossale d’eau (jusqu’à 120 000 litres), elle-même étant capitale pour la vie. Sa particularité est aussi d’avoir des capacités régénératrices impressionnantes (il est capable de se reproduire à partir d’anciennes branches).


Quel peut être le rapport avec le corps humain ? Le fruit du baobab a un taux de vitamine C très important, 10 fois plus élevé que celui de l’orange. Et la vitamine C participe au renouvellement cellulaire et au renforcement du système immunitaire, deux actions permettant de lutter contre les maladies et le vieillissement de l’organisme. Ce taux élevé de vitamine C est particulièrement intéressant dans le cadre d’une alimentation végétarienne / vegan puisque la vitamine C augmente l’assimilation du fer.

Même si les études tendent à montrer que l’anémie ferriprive (manque de fer) est surtout causée par une alimentation déséquilibrée (et n’a pas forcément un lien avec le végétarisme / végétalisme), cette meilleure assimilation est idéale pour éviter les carences.

Comme tout le monde le sait, la vitamine C sera aussi nécessaire pour gagner en énergie, afin d’être un maximum productif tout au long de sa journée, que ce soit lors des séances ou en dehors. Idéale pour ne pas se concentrer que sur l’entraînement, mais sur le gain en souplesse par exemple.

Elle va aussi participer à la synthèse des neurotransmetteurs (étant eux-mêmes impliqués dans la transmission de l’influx nerveux), et ce meilleur fonctionnement du système nerveux est capital pour viser des gains de force et une meilleure récupération entre les entraînements.

La poudre de baobab est également très riche en antioxydants, à l’origine d’un système immunitaire efficace et d’une croissance musculaire normale. Enfin, sa teneur en fibres solubles est également importante, ce qui en fait un aliment prébiotique de qualité pour la flore intestinale.

Comment consommer la poudre de baobab ?

La poudre de baobab à un goût plutôt acide, il faut s’y attendre. Personnellement, cela ne me dérange pas. J’en ai mis pendant quelques semaines dans mon shaker du matin (une cuillère à café par jour), et j’ai pu ressentir ses effets bénéfiques.


Moins de fatigue et une meilleure tolérance à l’effort (pour la fatigue j’en suis certain mais pour la tolérance à l’effort, il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu car je fais souvent des modifications et je ne peux pas être certain que le baobab en soit l’origine – même si je ne doute pas qu’il puisse être impliqué -).

Je te conseille de la choisir bio si possible pour avoir une qualité nutritionnelle supérieure et bien sûr pour le respect apporté aux baobabs lors de la récolte, comme celle du site Force Ultra Nature, ou celle-ci par exemple :

 

Si tu en prend, je t’invite à ajouter par exemple de la poudre de cacao cru ou de la spiruline (riche en fer) pour bénéficier de l’association avec la vitamine C fortement présente dans la poudre de baobab. J’ai pu voir qu’on peut aussi le consommer avec de l’eau plate, dans des sauces ou dans des yaourts au soja, à toi de voir ! Tu peux aussi te faire un smoothie ou un jus de légumes avec, à toi de trouver les bonnes combinaisons gustatives !