4 questions à se poser avant de s’inscrire dans une salle de musculation

Quand les vacances d’été se terminent, beaucoup de personnes prennent la résolution d’entamer leur rentrée en s’inscrivant dans une salle de musculation. Une bonne résolution. Mais…  Avant de sortir la carte bleue, il faut faire attention à ne pas tomber dans le piège de certaines salles et bien réfléchir à ce que l’on recherche.

La salle la plus chère est-elle la meilleure ?

Depuis quelques années, le marché de la salle de remise en forme a littéralement explosé. Il apparait difficile aujourd’hui de trouver une salle de sport a plus de 5km de chez soi si l’on habite dans une ville de taille modeste, et c’est tant mieux !

Cependant, c’est moins évident de s’y retrouver parmi le nombre impressionnant d’enseignes. Les prix vont du simple au quadruple (voir plus) mais la qualité n’est pas forcément proportionnelle au prix. Comment le savoir ? Si tu débutes, tu cherches probablement une salle où l’on te donnera des conseils concernant l’exécution des exercices. Et souvent, les salles ou tu seras abandonné sont celles ou l’amplitude horaire est maximale (certaines sont ouvertes 24h sur 24).

Il apparaît évident qu’il sera rare de trouver un coach disponible à 4h du matin… Mais même en journée, c’est souvent ce genre de salles qui ne proposent pas de coachs disponibles. De plus, le matériel est guidé, ce qui réduit la marge de progression et l’efficacité de l’exercice. Pour progresser en réduisant les risques de blessures à long terme, c’est le travail sur des charges libres (barre indépendante de la machine) ou des haltères qui est à privilégier.

Le travail sur machine libres et haltères, plus efficace que sur les machines guidées


Ces salles sont majoritairement les salles low cost, dirigées par des commerciaux, qui ne connaissent rien étant donné qu’ils ne disposent pas de diplôme de coach sportif. Ils ne sont pas là pour enseigner mais pour vendre des abonnements.

Il est donc judicieux de déjà regarder l’amplitude horaire et le matériel disponible avant le prix, car ce sont deux indicateurs directs de ce que veut proposer la salle à ses clients et de ton potentiel de progression.

D’ailleurs c’est bon de le savoir, il existe des associations qui proposent des tarifs extrêmement bas, parfois moins de 70e à l’année. Bien sûr, le matériel est obsolète mais il s’agit souvent de charges libres, et les assos sont fréquentées par des personnes plus ou moins passionnés (attention cependant car il n’y aura pas de coachs sportifs) et qui connaissent les mouvements, une option intéressante !

Quels sont mes objectifs ?

La réponse à cette question est liée à la précédente. Souvent, dans n’importe quel service qui existe sur le marché, plus le nombre de prestations est élevée et plus la qualité baisse. C’est comme au restaurant, quand le serveur te donne une carte longue comme le bras, il ne faut pas t’étonner à entendre le bip du micro-ondes et voir ton plat arriver 10min après la commande.

Souvent, la salle de sport n’échappe pas à cette règle. Le problème est que si ta salle propose énormément de services (parfois une partie restauration, sauna…), tu cotiseras pour certains que tu n’utiliseras pas. Ce que tu peux faire, c’est demander à la salle ce qu’elle propose en termes de prestations et s’il y en a énormément, demande-toi s’ils sont réellement utiles pour toi.

Un dj qui mixe au milieu de la salle, et tu progresseras plus vite. Vraiment ?


Si ton objectif est de progresser vite et bien, dirige-toi vers la simplicité. Les salles avec peu de matériel, une fermeture des portes à 20h et un coach présent et disponible seront les moins bling bling mais te permettront de réellement te focaliser sur tes objectifs. Pas de distraction, pas de superflue mais du minimalisme efficace.

Quel est ma VRAIE dose de motivation ?

Encore trop souvent, les gens s’inscrivent dans une salle avec un abonnement à l’année, y vont régulièrement les deux premiers mois puis réduisent leur fréquentation pour ne plus y aller du tout. Les salles de remise en forme savent comment fonctionne la majeure partie du public.

La motivation du début ne dure pas éternellement pour tout le monde. Bien que les abonnements à l’année tendent à réduire (certaines salles proposent un abonnement mensuel avec un départ de 1 ou 2 mois de préavis), ils sont encore présents.

Il existe des salles qui proposent des abonnements à l’année afin de gonfler leur base clientèle, quitte à avoir beaucoup plus de clients que les réelles capacités d’accueil. Mais cela ne dérange pas les gérants car ils savent que le surplus de clients va se démotiver au bout de quelques semaines, ce qui permettra de garder un nombre légal de clients qui s’entraîne en même temps.


Le conseil pour débutant serait donc de prendre un abonnement mensuel ou trimestriel plutôt qu’annuel et de le renouveler. Cela reviendra plus cher au mois mais ça te permettra de réellement mesurer ta motivation ainsi que de voir si la salle et la pratique de la musculation te plaisent vraiment (et ça peut te faire gagner de l’argent au final si tu ne renouvelles pas ton abonnement).

Puis-je négocier mon abonnement ?

Tu crois vraiment que c’est culotté ? Tente-le ! J’ai travaillé en tant que stagiaire dans une salle de musculation afin de valider mon diplôme de coaching sportif, et je ne me priverai pas de te conseiller de le faire. Tu peux vraiment négocier le prix de ton abonnement si tu as de bonnes raisons.

Par exemple, certaines salles tentent de combler leur creux d’activité (le moment où il y a peu de monde à la salle) en proposant des prix cassés, mais toutes ne le font pas. Tu peux demander un tarif privilégié si tu viens t’entraîner tôt le matin ou entre midi et deux. Cela ne marchera pas pour les salles ouvertes 24h/24 mais tu peux le tenter auprès des salles ouvertes en journée et ou le personnel est présent.

La salle vide, la salle idéale !


Enfin, encore un dernier conseil, veille à faire ta séance d’essai le jour et l’heure ou le rush est maximal (souvent le lundi entre 17 et 20h). Cela te permettra de voir si la salle n’est pas surpeuplée, ce qui pourrait arriver aussi les autres jours de la semaine.

Une salle surpeuplée diminue ta progression… Prendre un ticket et faire la queue devant une machine te fera perdre du temps et augmentera ton stress. La salle naturelle n’a pas ces inconvénients. Il y a donc quelques questions intéressantes que tu peux te poser pour trouver la salle qui correspond à tes critères.

Si tu débutes, apprendre comment organiser ton programme avec un coach est quelque chose que je te conseille fortement et si ta salle ne propose pas de programme personnalisé, tu peux bien sûr me contacter en cliquant iciTu peux également télécharger mon guide gratuit en cliquant ici afin d’apprendre les bases de la musculation et de la nutrition vegan. Entraîne-toi avec le cœur, mange avec le cœur.